Essai d'une moto que je dessinais petit...et qui est maintenant mienne. CBX 750F 1985

Rubrique exclusivement dédiée à vos essais moto toutes marques/modèles confondus, photos, chronos...
A vos marques, prêt, gazzzzz...
Répondre
Avatar du membre
ASH_426
Newbie
Newbie
Messages : 23
Enregistré le : 24 août 2023, 11:58

Essai d'une moto que je dessinais petit...et qui est maintenant mienne. CBX 750F 1985

Message par ASH_426 »

J'ai une bonne heure à tuer, alors qu'il pleut et que l'Auberge tourne très bien sans ses patrons (ma femme et moi), je vais donner mon ressenti (biaisé evidemment) sur une moto qui m'appartient, que j'ai restauré et préparé seul, comme toujours, et que j'ai acheté par amour depuis que je l'ai vu dans le livre de moto école de mon père dans les années 80. Cett moto, je l'ai dessiné une paire de fois, sans savoir que 30 ans plus tard j'allais ENFIN en avoir une et le remettre en etat de fond en combles.

Cette moto, c'est une CBX 750F de 1985. 47 000 kms au compteur actuellement.
Pas une moto d'exception, pas une moto chère, pas un missile sol-sol. Mais un look, un son, et une qualité de fabrication rare pour les années 80.

J'ai tout entendu sur cet engin, "c'est pas fiable, tu vas te prendre la chaine de distri dans les dents, ça n'a rien dans le froc, ça tient pas la route, ça vaut rien, autant rouler en Seven Fifty au mois tu niqueras pas les carenages introuvables et c'est le même bloc, fiabilisé".

Je vous écris direct que tout ce que je viens de citer à été entendu de mes oreilles, et que tout ceci une fois la moto sous les fesses, est faux. Basta cosi.

Je ne vais pas décrire ma restauration, le prix que je l'ai acheté etc, je vais surtout expliquer que la première fois que j'ai roulé sur cbx 750, c'est sur celle là, jamais je n'avais mis une clé dans le neiman de ce modèle avant la mienne, et je le fit une fois la moto finie, carbus réglés et pneus neufs. Je précise qu'hormis une ligne 4-2-1 inox, tout est stock niveau moteur. Amorto Fournales derrière, et pneus Metzeler Lasertec et Roadtec neufs (130 à l'arrière, attention la bande de peur...)

Première chose, c'est une Honda. Tu montes dessus, t'es comme à la maison, tout tombe sous la main, et sous les pieds naturellement.
Le tableau de bord est là pour te rappelr que sur la route, y'avait des Delta HF, des Audi Quattro et des Matra.. Aiguilles jaunes, gros chiffres, voltmètre, temoin d'ampoule de feu arrière...ah oui, on est bien dans les années Coluche et Depeche Mode.

Les demi guidons sont legerement réhaussés, on est pas couchés comme sur les rails d'après, on est bien Tintin.

Clé dans le biniou, contact, léger (par ce que tout est neuf niveau carbus sur la mienne...) starter, start, le 4 pattes demarre au quart de tour.
Petite apparté sur ce moteur, qui fût le chant du cygne du 4 cyl en ligne à air chez Honda. Des innovations pour l'époque chez Honda (suppression d'une chaine intermediaire c'est pris en direct sur le vilo, rattrapages hydrauliques, boite 6, double arbres aggressifs, commande embryage hydraulique), ce qui permettait de sortir 93CH d'un 750 à air. Alors sur une moto de 220 kgs, ça pouvait passer pour "pas trop mal". Sauf que le caractère fait que y'a rien, absolument rien sous 5000, y'a un peu de 5 à 7000, et y'a tout de 7 à 11000.

Donc on passe la 1ère, et en avant. De suite on ne sent plus le poids, typique de la sensations des motos des années fin 80 et 90, c'est bien foutu. 2eme, 3eme, sans passer les 5000, y'a juste ce qu'il faut en couple pour avancer sans faire trop de bruit, même avec ma ligne inox.

Les virages s'enchainent en tout confort, la roue en 16 devant...bah vous connaissez tous l'effet. ça plonge de suite, ça demande un peu a filer hors trajectoire des fois, mais ça aide beaucoup a emmener dans le serré.

On enquille la 4, la 5, la 6, 130 pepouse, on va pas se faire fumer le permis hein. tout va bien, on regarde le paysage, le son est celui des 4 pattes de la marque, Four, Bol d'or etc, le pied, on se prend a enchainer toutes les courbes au "couple", ça freine super bien, l'embrayage à commande hydrau est top.

Et puis je me dis que je suis seul, ma chérie n'est pas sur la selle derrière, et puis merde quoi, me suis tapé toute la restau, va falloir ouvrir.

Et c'est là que le CBX est le meilleur. On tombe la 2 sortie de virage, aiguille à 7000, et on ouvre en grand. et mon dieu que c'est bon....déja ça tire droit, ça lève, et dans un son qui n'est plus le même, là ça chante violent avec la ligne, une sorte de 750 four qui aurai bouffé des tapas au piment..et en plus ça pousse! ok c'est pas un ZXR ou Gexx, mais ce sont de vrais chevaux, et la boite est prevue pour que chaque rapport supérieur reprenne pile à 7000, et ça envoie!! J'ai été surpris, par ce que je me suis arreté aux chiffres et pas à la verité du roulage...Et là pour mon premier essai j'ai tout bonnement flingué la moitié du plein, un petit 200 compteur juste pour voir (sortie du garage j'allais pas chercher le fond de 6), mais le son de ce moteur les amis...je ne l'ai entendu absolument jamais ailleurs, il est speicifique. et bon dieu il envoie quand même le bloc! Ok, la mienne avec la ligne poids plume en lieu et place des double en acier, a gagné 12 kgs. Mais merde...on en faisait des moteurs comme ça, avec ce caractère, sur un cadre sain de surcroit, je me dis que le mec qui avait le choix entre ça et un GPZ, bah....valait mieux ça, c'est plus sain, et t'en avais pour ton pognon!

retour à la maison, les larmes, déja par ce que j'ai cloturé cette restau et que ça marche, et de deux, par ce mes yeux humides, sont ceux de l'enfant né en 1983, qui a vu cette moto en bouffant 20 fois le livre de moto ecole de mon père, cet enfant qui n'en a jamais revu une en vrai de sa vie, sauf celle qu'il a acheté 30 ans plus tard pour la restaurer..et la rouler. Cette moto, depuis, roule quasiment tous les jours. Je lui ai mis 8 000 kms en un été rien qu'en sortie de garage. et me donne le sourire.

Alors voilà, je pourrai vous parler de la fourche trop raide, de sa manière de saucissonner a cause du pneu arriere de 130, des vibrations, de son appetit d'huile un peu elevé des fois, que Suz l'a enterré avec le premier Gexx, que la VFR arrivée juste après a stoppé net les ventes de CBX etc...m'enfin de toutes les motos que j'ai eu et voulu, c'est elle que je garderai si je devais n'en garder qu'une.

deux petites photos, jour d'achat, et jour du premier essai. J'ai gardé la peinture du precedent proprio (pari gagnant, je savais que ce bleu allait coller avec le kit deco et suinter les années 80), et quelques accessoires qu'il avait peint en bleu... seuls les faux cornets chromés sont absents sur la photo car ils étaient en rechromage justement. 2 mois de boulot, refection moteur intégrale comprise, à temps perdu.
20230620_144046.JPG
20230730_094522.JPG
Et une photo du livre moto ecole de 1985 de mon père, elle est sur la couv, on voit le tableau de bord.
RO70122177.jpg
Vous n’avez pas les permissions requises pour voir les fichiers/images de ce message, vous devez vous enregister pour accéder à la totalité du contenu.
Modifié en dernier par ASH_426 le 30 août 2023, 16:38, modifié 8 fois.
Avatar du membre
Alf
Modérateur
Modérateur
Messages : 4204
Enregistré le : 09 nov. 2004, 12:33

Re: Essai d'une moto que je dessinais petit...et qui est maintenant mienne. CBX 750F 1985

Message par Alf »

:admin: :10:
Je crois que mon fils est HPI
Ah non, après réflexion de ma femme, c'est moi qui suis complètement con
Avatar du membre
scoach
Membre expérimenté
Membre expérimenté
Messages : 764
Enregistré le : 13 mai 2020, 16:18
Localisation : Isère

Re: Essai d'une moto que je dessinais petit...et qui est maintenant mienne. CBX 750F 1985

Message par scoach »

Bonjour,
Ça m'a fait la même chose avec le 1100 Bol... [whistling]
«Si on recule quand il faut qu’on avance, ça risque de plomber la croissance» (Le Concombre Masqué)
Répondre